Vendredi, 24 Novembre 2017
French English German Italian Spanish
Historique

L’ArcTrap est né en 2008 dans les Alpes-Maritimes de l’association de passionnés de tir à l’arc, Emmanuel Augier, Marc Rouget, Anne et Laurent Ivaldi qui souhaitaient expérimenter et développer un nouveau concept. Généralement pratiqué sur des cibles fixes, personne n’avait eu l’idée jusqu’alors d’évaluer le potentiel du tir à l’arc sur des cibles mobiles. Conscients que leur sport avait  besoin d’innovation, ils décidèrent donc d’adapter la pratique du ball-trap à celle du tir à l’arc. Le ball-trap pratiqué avec une arme à feu est une activité polluante, bruyante et très couteuse. Avec l’ArcTrap, plus de bruit et plus de pollution car c’est une flèche réutilisable qui intercepte la cible. De plus, le jeu revêt un caractère particulièrement spectaculaire et télévisuel capable de capter l’intérêt du plus grand nombre !
Très vite, les trois associés décident de protéger leur invention et déposent en 2009 la marque française ArcTrap qui deviendra un an plus tard une marque communautaire. Leur objectif, donner un statut officiel à leur jeu en créant des règles simples permettant à tous les archers de la planète d’organiser des compétitions ou de jouer avec des règles communes.

Plusieurs défis restaient à relever et pour expérimenter leur projet, les inventeurs cherchent un site adapté à l’organisation d’un premier tournoi dans les Alpes-Maritimes. C’est le Grand Pré des Cavaliers à Levens qui retient leur attention et soutenus par l’association locale Canton Levens Organisation et la Mairie de Levens ils décident de se jeter à l’eau. Une première machine, capable de lancer manuellement des cibles en mousse est fabriquée artisanalement. Elle donnera entière satisfaction et sera dupliquée pour multiplier les pas de tir et organiser la première compétition dès juin 2008. Plus de 80 archers passionnés relèvent le défi de l’ArcTrap en s’inscrivant à la compétition. Plébiscité aussi par les spectateurs présents ce jour là, l’aventure de l’ArcTrap commence alors…

L’ArcTrap à la conquête des USA…

L’ArcTrap est présenté pour la première fois en images aux USA en janvier 2009 à l’occasion du salon annuel de l’Archery Trade Association à Indianapolis. Ce salon unique au monde rassemble chaque année la plupart des professionnels du tir à l’arc que compte la planète. Conscients que c’était le lieu idéal pour promouvoir leur idée, les inventeurs réalisent  une vidéo qui est  remise aux acteurs majeurs du marché de l’archerie. Cette vidéo est mise en ligne sur Internet et très vite l’ArcTrap attise la curiosité aux Etats Unis ou le marché du tir à l’arc compte plus de 6 millions de pratiquants.
Pour développer leur concept ils doivent trouver le moyen d’automatiser les lanceurs et ils se rapprochent logiquement en 2009 d’une société locale spécialisée dans la fabrication de lanceurs de plateaux de ball trap. La société Laporte basée à Biot est aussi choisie pour ses nombreuses expériences réussies dans le domaine du ball trap ; elle va alors développer un lanceur dédié à la pratique de ce nouveau sport.
L’ArcTrap est présenté à nouveau aux USA en janvier 2010 puis en 2011 avec une première mondiale à Indianapolis, l’organisation d’une démonstration indoor dans l’Indiana Convention Center!
L’ArcTrap est alors reconnu comme l’innovation majeure du salon et les organisateurs soulignent le fort potentiel du jeu capable d’intéresser un nouveau public à la pratique du tir à l’arc.

…l’Europe aussi… !

En démonstration à Nîmes en 2011 puis en 2012  pendant le Tournoi Européen de Tir à l’Arc en Salle, l’ArcTrap « touche à nouveau sa cible » avec des centaines de tireurs venus découvrir une nouvelle façon de pratiquer le tir à l’arc ; plus de 30 nations et les présidents de plusieurs fédérations internationales viendront s’initier à l’ArcTrap et vont reconnaître son caractère innovant.
2012, naissance de l’IATA…

La cinquième édition du Tournoi à Levens en mai 2012 prend aussi son envol international avec la participation d’archers venus d’Espagne, d’Allemagne, d’Italie et d’Inde !
L’IATA (International ArcTrap Association) est alors crée et son siège établi à St Blaise dans les Alpes-Maritimes.
L’association compte aujourd’hui des représentants dans plusieurs pays : France, Espagne, Italie, Suisse, Allemagne, Roumanie, Belgique et Turquie.
Un sport pour tous !
Toutes les catégories d’âge peuvent pratiquer l’ArcTrap et le concept se pratique tant sous une forme récréative familiale, comme au bowling, que sous la forme de compétitions.
Dès sa création, l’accessibilité aux jeux pour les personnes handicapées a été évaluée avec succès et les règles officielles intègrent des catégories handisports.

Un concept écologique et durable.

Le tir à l’arc à la capacité de véhiculer une image saine dans les médias ; c’est un sport qui jouit d’une force de communication autour de thèmes environnementaux souvent associés au développement durable mais aussi grâce à de réelles valeurs sportives.
Le bilan carbone de l’Arc Trap est proche de zéro, il ne nuit pas à l’environnement et l’organisation de manifestations peut se faire presque partout en ne laissant aucune trace de son passage.

Un concept porteur de croissance.

Depuis sa création, l’ArcTrap a permis la création de plusieurs emplois dans différents secteurs d’activité : industrie, commerce et service.
Des emplois ont été pérennisés dans les secteurs de l’animation et la France compte aujourd’hui plus de 60 sites de jeu.

International ArcTrap Association
146 Chemin de St Blaise 06670 St Blaise-FRANCE.
N° d’enregistrement : W062005853
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Président : Laurent Ivaldi
Tel : 0615600864